Scroller ou dormir, il faut choisir !
Partager l'article
Partage Facebook

Scroller ou dormir, il faut choisir !

Publié le 12/10/2020 à 10:19. Dernière modification le 12/10/2020 10:19

Auteur : Jaymz

Un constat : les français ne dorment pas assez...

En mars 2019, une étude extraite d’un Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) de l’agence Sanitaire Santé Publique France soulignait le fait que pour la première fois depuis que le sommeil était observé épidémiologiquement en France, le sommeil moyen nocturne des français était passé sous la barre des 7H. Plus d’un tiers des français dormirait même moins de 6H ! Ce qui n’est évidemment pas sans engendrer certains problèmes de santé (hypertension, obésité, diabète, pathologies cardiaques…). Les causes sont multiples: le travail décalé, le stress, le bruit mais aussi… l’attrait des écrans ! D’après une étude réalisée conjointement par l’IPSOS et la fondation Adova en septembre 2018, avant de se coucher 40% des français consultent leur smartphone et 69% regardent la télévision ; tout cela au moins deux fois par semaine...

 

 

...et les écrans ne les aident en rien !

Rappelons tout d'abord un point, c'est la lumière qui régule et rythme notre horloge interne, se basant notamment sur les cycles lumière/obscurité qu'on peut naturellement assimiler aux cycles jour/nuit. Une fois la nuit venue et en l'absence de lumière, notre cerveau sécrète naturellement la mélatonine, l'hormone du sommeil, qui informe l'organisme qu'il est temps de « se mettre en pause », favorisant ainsi l'endormissement. Sa production atteint normalement son apogée entre 2h et 4h du matin. Quand tout va bien...

Là où le bât blesse c'est que la lumière artificielle (la fameuse lumière bleue) émise par nos écrans (télévisions, ordinateurs, tablette, smartphone...) active les photorécepteurs de nos rétines bloquant par la même occasion la sécrétion de mélatonine. Panique à bord donc ! Malgré l'heure tardive l'organisme reçoit le signal que non, l'heure du coucher n'est pas encore venue; vous l'aurez compris ce n'est pas encore ce soir que vous allez facilement rejoindre les bras de Morphée...  

 

Alors que faire ?

Si l'on pouvait être tenté de partager quelques conseils pour préserver notre si précieux sommeil :

  • S'imposer dans la limite du possible un couvre-feu digital au moins une heure avant d'aller dormir
  • Privilégier dans les heures qui précèdent le coucher les activités tranquilles comme la lecture
  • Eventuellement s'équiper de lunettes équipées de filtres anti lumière bleu limitant son action sur notre organisme