La marche afghane : entre balade et méditation
Partager l'article
Partage Facebook

La marche afghane : entre balade et méditation

Publié le 23/07/2020 à 08:25. Dernière modification le 11/08/2020 18:40

Auteur : Aurel

Vous aimez vous promener, mais marcher sur de longues distances vous fatigue vite ? Vous aimeriez vous mettre à la méditation, mais rester immobile en tailleur ça ne vous tente pas trop ? La marche afghane est peut-être faite pour vous. 


D’où ça vient ? 


D’Afghanistan ! Vous vous en doutiez un peu wink. Plus sérieusement cette technique aurait été observée sur des chameliers afghans capables de parcourir 60km par jour pendant des dizaines de jours et importée chez nous par un Français, Edouard G. Stiegler, en mission pour l'ONU dans les année 80


La technique


La respiration doit se faire uniquement par le nez, la bouche doit rester fermée. L’objectif est de synchroniser la respiration avec le rythme de marche. 


Sur un terrain plat (en ville par exemple) vous pouvez adopter le rythme suivant :


1.    Inspiration sur les 3 premiers pas
2.    L’air est conservé dans les poumons sur le 4e pas 
3.    Expiration sur les 3 pas suivants. 
4.    Sur le dernier pas on reste les poumons vides et on repart ensuite à l’étape 1.


Il faut bien-sûr un petit temps d’adaptation pour trouver son rythme, et vous pouvez choisir un nombre de pas différent selon la situation et votre ressenti. En montagne, par exemple, le rythme devra être plus court.

Les bienfaits


L’effort de concentration nécessaire pour synchroniser votre rythme respiratoire avec vos pas devrait vous aider à entrer dans un état méditatif et à bénéficier ainsi des bienfaits de la méditation : réduction du stress, stimulation du cerveau etc.
En outre, avec une technique bien maîtrisée, vous devriez ressentir moins de fatigue. Il vous faudra cependant un peu d’entraînement avant de pouvoir enchaîner des marches de 60km par jour !